TÉLÉCHARGER DAHMANE EL HARRACH

TÉLÉCHARGER DAHMANE EL HARRACH

TÉLÉCHARGER DAHMANE EL HARRACH

Biographie[ modifier modifier le code ] Son parcours artistique de chanteur est emprunté de sa propre expérience de la vie en traduisant dans ses chansons, écrites dans la langue algérienne, toutes les déclinaisons de l'immigritude. D'origine chaoui du village Djellal dans la wilaya de Khenchela , son père s'installe à Alger en et devient muezzin à la grande mosquée. Après la naissance de Dahmane diminutif de Abderrahmane , la famille déménage à Belcourt , rue Maret, puis s'installe définitivement à El Harrach.

Nom: dahmane el harrach
Format:Fichier D’archive
Version:Dernière
Licence:Usage personnel seulement (acheter plus tard!)
Système d’exploitation: MacOS. iOS. Windows XP/7/10. Android.
Taille:45.32 Megabytes

Après la naissance de Dahmane diminutif de Abderrahmane , la famille déménage à Belcourt , rue Maret, puis s'installe définitivement à El Harrach.

Benjamin d'une famille de onze enfants, c'est d'El Harrach que Dahmane tient son surnom d'El Harrachi.

Il s'initie très tôt au banjo , il est influencé par le chanteur chaâbi Khelifa Belkacem décédé en À 16 ans, il interprétait déjà les chansons de ce dernier. Le certificat d'études en poche, il se fait cordonnier puis receveur de tramway sur la ligne reliant Maison Carrée à Bab El-Oued.

En , il se rend en métropole et s'installe à Lille , puis à Marseille et enfin Paris , ville qu'il ne quittera pratiquement plus. Pendant des années, il se produit dans les cafés maghrébins des villes de France.

Dahmane El Harrachi

Il interprétait le répertoire chaâbi en s'accompagnant d'un banjo. Auteur-compositeur, il adapte à sa manière le chaâbi en créant un nouveau langage musical et poétique.

Ses chansons parlent du vécu dans un parler soutenu, compréhensible par toute la communauté maghrébine. Il enregistre son premier disque chez Pathé Marconi en , pendant la guerre d'indépendance.

Sa chanson portait le titre de behdja bidha ma t'houl Alger la blanche ne perdra jamais de son éclat et compose aussi la chanson kifech nennsa biled el khir Comment pourrai-je oublier le pays de l'abondance. Ce que contredisait un peu sa vie dissolue, mais il disait des choses à la fois vraies et belles car c'était un pessimiste gai.

Biographie de Dahmane EL Harrachi

Bâtie autour du Chaâbi, genre populaire de la Casbah d'Alger. La musique d'Dahmane EL Harachi a gardé certaines lignes mélodiques pour les notes et une nette pro pension aux proverbes et aux dictons puisés dans la tradition poétique orale quant aux mots.

Le chaâbi tel qu 'il a été "institué" par El-Anka regorgeait d'allégories émises en semi-dialectal et de citations pompées dans le "melhoun", celui de Dahmane use d'un parler simple de tous les jours, compréhensible par l'ensemble de la communauté maghrébine.

Ce qui explique, en partie, son large succès.

Né le 7 juillet à El Biar, un quartier résidentiel d'Alger. Son père, Cheikh EI-Amrani, était le muezzin de la Grande Mosquée de la capitale algérienne et il a élevé son fils dans le respect des principes musulmans, complétés par ceux dispensés par l'école coranique et l'école primaire qu'il suivra Jusqu'à l'obtention du certificat d'études, diplôme a l'époque comme un excellent sauf-conduit pour le marché de l'emploi.

Le jeune homme s'essaiera plutôt à l'exercice de métiers divers dont la cordonnerie et pendant sept ans, le boulot de receveur de tramway sur la ligne EI-Harrach-Bab et Oued. C'est au cours de cette période qu'il entame quelques prometteurs débuts musicaux, intégrant une troupe d'amateurs et donnant des concerts un peu partout en Algérie.

En , il se rend en France et s'installe d'abord à Lille, puis à Marseille et enfin Paris qu'il ne quittera pratiquement plus.

C'est dans les cafés, embués par les vapeurs éthyliques de la nostalgie qu'il se produit régulièrement. Élégant, bonne gueule d'atmosphère et buveur, le bluesman des faubourgs séduit, bouleverse et remue les consciences.

Dahmane s'imposera définitivement par ses propres compositions hantées par la silhouette d'Alger la Blanche, les visions de femmes possédant la grâce d'une perdrix et la finesse d'une colombe ou l'effroi suscité par "la plus haute de solitudes", du au déracinement.